Kirk Petro Pyrénées au RugbyRocks : 2 finales en 2 ans!

  

 

Kirk Petro Pyrénées au RugbyRocks : 2 finales en 2 ans! dans Richmond 2013 london-2013-pr713

Pour la quatrième année consécutive, Pyrénées Rugby Seven a participé ce samedi 1er juin 2013 au tournoi de rugby à 7 du RugbyRocks à Richmond dans la banlieue de Londres.

Conscient du niveau très relevé de cette compétition, le duo Laurent Capdevielle – Yannick Vignette avait formé un groupe de jeunes espoirs encadrés par les expérimentés Saia Fekitoa et Farid Sid.

Le groupe : Maxime Eberlan (Auch),  Saia Fekitoa (Section Paloise), Guillaume Labai (Section Paloise),  Youri Mege (Carcassonne), Martin Prat (Section Paloise), Benjamin Prier (Massy), Vincent Rattez (RC Narbonne), Farid Sid (USAP), Balthazar Tixier (Bobigny),  Nekelo Tolofua (Stade Rochelais), William Wavrin (RC Narbonne).

Le journal du tournoi, match par match :

KIRK PYRENEES SEVEN :   28                                         I-SYNERGIE KAMIKAZES:   12

4 Essais (Prat, Wavrin, Mège, Prier) ;  4 T                  2 Essais ; 1 T

Dès le coup d’envoi donné par les Pyrénéens, les hommes de Yannick Vignette subissent les assauts des Kamikazes qui campent dans les 22 mètres, mais la rugueuse défense confisque le ballon. Le coup de pied à suivre du rusé Catalan Farid Sid, récupéré par un efficace pressing offensif, permet à Saia Fekitoa de décaler Martin Prat d’une longue passe pour un essai plein d’opportunisme 7-0. Ceci ne décourage pas de valeureux Anglais qui se ruent à nouveau à l’attaque, mais William Wavrin surgit pour intercepter et initier une attaque qu’il parachève entre les barres 14-0. Le second acte démarre tambours battants, les débats sont équilibrés, mais le réalisme est à nouveau français quand la fusée Youri Mège finit en terre promise 21-0. Les Pyrénéens enfoncent le clou à trois minutes de la fin par Benjamin Prier 28-0. La messe est dite, la fierté des anglais aidée par un compréhensible relâchement du pressing français leur permet de sauver logiquement l’honneur à deux reprises 28-12. La victoire récompense l’équipe la plus opportuniste au terme d’un débat somme toute équilibré.

KIRK PYRENEES SEVEN : 48                                    SMASHING BEARS : 0

8 Essais (Mège, Tixier, Eberland, Fekitoa, Wavrin, Sid (2)); 4 T

D’emblée, les Pyrénéens sautent à la gorge de leurs adversaires. Benjamin Prier est le premier à s’échapper dernière sa mêlée pour un essai en coin 5-0. A la 4ème minute, Youri Mège fait parler la poudre en mystifiant son vis-à-vis d’un cadrage débordement d’école 10-0. Sur le renvoi, Balthazar Tixier accélère le long du couloir  pour un nouvel essai en coin 17-0. La mi-temps est sifflée sur une réalisation de Maxime Eberland qui arrache le ballon, déchire la défense et s’envole entre les perches après une course de 50 mètres, tout simplement bluffant ! 24-0. Dès le début du second acte, les Pyrénéens repartent à l’offensive, et après plusieurs renversements, Saia Fekitoa, le guerrier tongien, aplatit en coin 29-0. Les Bears se rebellent enfin mais la défense veille au grain, récupère le ballon pour l’essai de William Wavrin 34-0. Les deux dernières minutes sont françaises, Farid Sid marquant deux fois,  d’abord  suite à un coup de pied à suivre dont il a le secret (41-0), puis en venant à hauteur de Martin Prat (48-0).

KIRK PYRENEES SEVEN : 10                                    ITALIE : 5

2 Essais (Mège, Sid)                                                1 Essai

Les Pyrénées 7s sont  opposés pour la première fois de leur histoire à une équipe nationale estampillée IRB. Dès l’entame, la motivation se lit dans une course rageuse de Maxime Eberland mais la finition est gâchée par un en-avant sous les poteaux. Ce n’est que partie remise, sur un coup de pied à suivre de Saia Fekitoa, son compère palois Martin Prat récupère, perce et envoie  Youri Mège en terre promise 5-0. La suite du premier acte est crispante, les italiens  partant à l’assaut de la courageuse défense  française. Ils sont récompensés de leur débauche d’énergie en égalisant juste avant la pause 5-5. La seconde mi-temps voit une domination territoriale des Italiens, heureusement contrariée par de féroces plaquages pyrénéens. On se dirige vers un score de parité quand, surgi du diable vauvert, l’ancien tricolore Farid Sid se lance dans une chevauchée de 60 mètres, résiste au dernier défenseur transalpin et inscrit en coin l’essai synonyme de victoire 10-5. La classe à l’état pur… La délégation française peut lever haut les bras pour cette première victoire face à une équipe IRB, tout simplement historique ! Bravo aux jeunes et à leur « papa », l’inoxydable et décisif Farid Sid.

Premiers de leur poule, les Kirk Petro Pyrénées 7s voyaient se profiler une vieille connaissance en ¼  de finale…

QUART DE FINALE :

KIRK PYRENEES SEVEN : 33                                   BRITISH ARMY : 0

5 E (Prier, Fekitoa, Mège, Rattez, Tixier) ; 4 T

Cette confrontation, synonyme de revanche de la finale 2012, débute sur des débats équilibrés où les défenses prennent le dessus. Ce n’est qu’à la 5ème minute que la rencontre bascule quand, après une touche aux 40 mètres, l’attaque des Pyrénéens rebondit deux fois, pour trouver  l’insaisissable Balthazar Tixier qui déchire le premier rideau et qui envoie Benjamin Prier entre les barres 7-0. C’est au tour de Maxime Eberland, avant la pause, de lancer Saia Fekitoa qui fait parler ses jambes de feu dans le couloir 14-0. Dès l’entame du second acte, William Wavrin perce tout en puissance au centre du terrain, trouve Youri Mège à hauteur qui déborde son homologue fidjien sur 50 mètres 21-0. Les dernières velléités des Britanniques sont vite étouffées par un coup de pied à suivre de Farid Sid, recentré d’un bel extérieur par Guillaume Labai pour la fusée Vincent Rattez. Celui-ci devance le dernier défenseur dans l’en-but 26-0. Balthazar Tixier, grand animateur de la rencontre, conclut avant le coup de sifflet final 33-0.

La pression augmentait sur les épaules françaises avec le cap de la ½ finale et un tirage loin d’être clément avec la présence des récents vainqueurs du Super Series, championnat anglais à 7, les Templars. Ces derniers venaient de remporter leur match de ¼ finale contre les favoris du tournoi, les Penguins qui comptaient pourtant dans leurs rangs cinq internationaux anglais à 7 et Ollie Philips, récemment vu du côté du Stade Français.

DEMI- FINALE :

KIRK PYRENEES SEVEN : 19                                   TEMPLARS : 5

3 E (Mège, Prat, Rattez) ; 2 T                              1 E

La route vers la finale passe par les Templars sortis vainqueurs des Penguins et leur cohorte d’internationaux anglais. Dès la réception du coup d’envoi, les Pyrénéens se lancent à l’attaque. Ils sont récompensés dès la 2ème minute grâce à un exploit personnel de Youri Mège 7-0. Dès le renvoi, le Carcassonnais mystifie à nouveau la défense anglaise mais il est repris in-extremis. Le Palois Martin Prat prend le relais et enfonce le clou avant la pause par un essai en coin 12-0. Le second acte débute par une déferlante d’attaques des Templars qui sont rapidement récompensés 12-5. Le doute s’installe chez les ardents supporters des Pyrénées 7s mais qui finissent par souffler quand Balthazar Tixier croise avec Vincent Rattez pour l’essai entre les barres 19-5. Force est quand même de reconnaître que les Templars ont souffert du rude combat précédemment livré face aux Penguins mais ne boudons pas notre plaisir :  les Pyrénées 7s s’offrent leur seconde finale consécutive sur le gazon du Richmond Park.

FINALE:

KIRK PYRENEES SEVEN :   14                                        I-SYNERGIE KAMIKAZES:   31

2 E (Prier, Fekitoa) ;  2 T                                              5 Essais ; 3 T

Alors que la métropole est sous des trombes d’eau, c’est un temps ensoleillé mais frais qui accueille les Pyrénées 7s pour cette finale face à  leurs premiers adversaires du jour. Dès le coup d’envoi, Saia Fekitoa s’échappe mais il est repris aux 40 mètres. Les débats s’équilibrent pendant les cinq premières minutes puis la domination devient anglaise ; les Kamikazes sont récompensés par un essai entre les perches 7-0. Les Pyrénées repartent à l’attaque mais ils sont contrés par deux fois aux 8ème (14-0) et 10ème minutes (21-0). Nos adversaires n’affichent pas le même visage qu’en début d’après-midi, plus frais que nos poulains et présentant par magie trois nouveaux joueurs… équité sportive quand tu nous tiens! L’espoir renaît dans le camp pyrénéen au début du second acte quand Farid Sid déchire la défense britannique, trouve Guillaume Labai qui envoie lui même Benjamin Prier sous les poteaux 21-7. La Marseillaise résonne dans les travées de Richmond mais l’espoir est de courte durée. La fraîcheur apportée par le puissant Nekelo Tolofua n’y fait rien, les Kamikazes inscrivant deux nouveaux essais qui corsent trop lourdement l’addition (26-7 puis 31-7). L’essai de Saia Fekitoa dans les derniers instants ne fait qu’atténuer une défaite  trop sévère 31-14.

Le trophée échappe à nouveau à Kirk Petro Pyrénées 7s, mais il faut féliciter le comportement exemplaire d’un groupe soudé, riche de nombreux talents, qui aurait mérité la victoire dans ce tournoi extrêmement relevé et éprouvant avec 6 matches en une demi-journée! Preuve du niveau particulièrement homogène de cette édition 2013, l’équipe nationale italienne, vaincue par Pyrénées7s en poule, et qui remporte la Plate.

Un grand merci à Kirk Petrophysics qui s’est investi à fond pour conquérir le trophée ; les joueurs et dirigeants de Pyrénées 7s étaient tristes pour Jean-Valérie, David , Julien et tous leurs  amis, qui auraient tant aimé toucher ce Graal si convoité… Cela restera comme  le seul bémol de cette magnifique aventure mais l’ensemble de la délégation française donnait rendez-vous à ses hôtes anglais pour le tournoi 2014 !

 

farid-sid-contre-italie7s british army dans Richmond 2013

Farid Sid contre l’Italie

  

balthazar-tixier-contre-la-british-army Italia

Balthazar Tixier contre la British Army

 

Mots-clefs :, , , , , ,

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire

USMB Ski Club Passy-Varan |
I.R.B.Sougueur,Mouïmti |
saussey |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ***R.F.F/Runrider For FreeW...
| Amicale Lyonsaise de Footin...
| essai de présentation